FANDOM


Hugo est un personnage secondaire des Nombrils. Considéré comme moche en raison de son embonpoint, il est pourtant le premier amour sérieux de Jenny.

C'est lui qui orne la tranche de la couverture du tome 8: Ex, drague et rock'n'roll.


Apparence Modifier

Hugo est un jeune-homme à peau blanche, aux cheveux blonds et au visage joufflu, considéré comme moche. Il est plutôt de petite taille. Dans Duel de belles, album de sa première apparition, il est légèrement potelé et une planche rejetée le présente comme mince. Cependant, les albums suivants le montreront de plus en plus en surpoids, cela étant un élément-clef de son arc narratif.

Personnalité Modifier

Hugo est introduit comme un de plus de ces garçons qui courent après Jenny sans le moindre espoir. Même sa position de vice-président des élèves et son amitié avec Fred, le président, ne lui donnent pas le moindre avantage.

D'abord attiré par Jenny uniquement pour son physique, il apprendra à la connaître et tombera véritablement amoureux d'elle pour sa personnalité et voudra faire tout son possible pour l'aider à progresser.

Mais Hugo n'est pas dénué d'amour-propre et tolère mal d'être seulement vu comme un bouche-trou. Quand il réalisera que Jenny a trop honte pour être aperçue en public avec un « gros moche », malgré ses sentiments pour elle il deviendra intransigeant et exigera qu'elle assume leur amour au grand jour.

Hugo est un excellent cuisinier, sa spécialité est la saucisse magique[1] au poulet.

Relations Modifier

Les parents d'Hugo, aussi en rondeurs que lui, sont de bons vivants, chaleureux, accueillants, et remplis de bonne humeur. Ils vénèrent les dons culinaires de leur fils et possèdent un chalet de montagne.

Le seul ami d'Hugo est Fred, le président des élèves bien plus séduisant que lui. Il essaye de profiter de sa popularité pour aider Hugo a se trouver une petite amie, sans grand résultat.

Hugo aimerait sortir avec Jenny mais comprenant qu’il n’a aucune chance, il se rabat sur Vicky, qui lui fera un œil au beurre noir dès qu’il fera mine de s’approcher. Dès Un été trop mortel, les choses commencent à devenir sérieuses entre Jenny et Hugo, mais ne se concrétiseront qu'à la fin d'Ex, drague et rock'n'roll, Jenny ayant du mal à assumer leur amour. Dans le même tome, une fausse piste amènera le lecteur à penser qu'Hugo aurait développé une relation amicale et/ou amoureuse avec La Fille du Défi Rase-Coco, mais il n'en est rien.

Histoire Modifier

Duel de belles Modifier

Dès que Fred et Jenny sortent ensemble, ils essaient de caser Hugo avec Vicky, leurs numéros 2 respectifs. Vicky montrera son désaccord de façon très nette en offrant à Hugo un coquart.

Après quelques péripéties Fred voudra prendre ses distances avec les deux filles: la bêtise de Jenny l'afflige tellement qu'il a jeté l'éponge et l'a larguée pour sortir avec Mélanie ; quant à Vicky, elle l'a plus ou moins poussé sous un bus (sans le faire exprès cela dit).

Néanmoins et après la chute en disgrâce de Mélanie, Fred et Hugo espèrent retenter leur chance avec les deux bimbos. Dans cet album, la marque de soda Pop-Cola lance un concours pour gagner un voyage à Los Angeles en compagnie du chanteur Chris Daryll, pour cela, il faut trouver la bouteille de soda dont la capsule fait « pilou-pilou » quand on la dévisse. Hugo est celui qui aura cette chance. Si Chris Daryll ne l'intéresse pas, il peut emmener une autre personne avec lui. Vicky et Jenny se battent à présent pour être cette personne.

Hugo et la capsule gagnante Modifier

Cet épisode aurait dû être inclus dans Un couple d'enfer, mais a finalement été retiré afin de ne pas surcharger l'album. Il n'a donc aucune valeur canonique et connaît plusieurs versions, trouvables sur le Net au stade de crayonné. Toutefois, il n'est pas contradictoire ni avec les événements de l'album définitif (dans lequel Hugo ne joue aucun rôle) ni avec le développement des personnages ; et complète efficacement l'arc narratif entre Duel de belles et Un été trop mortel.

Hugo est l’heureux gagnant du concours de la capsule de Pop-Cola. Jenny et Vicky se disputent pour avoir l'insigne honneur de l'accompagner à Los Angeles voir Chris Daryll, ce qui ne manque pas d'attiser la jalousie de Fred. Il décide de choisir Jenny, pour qui il a une nette préférence, en échange elle se propose de sortir avec lui. Il n'est pas dupe et sait pertinemment qu'elle ne le fait que par intérêt, mais espère néanmoins qu'à force de se côtoyer elle finira par l'apprécier. Hélas, rien que l'idée de l'embrasser provoque des vomissements chez la jeune-fille. Dépité, il envisage de se tourner vers Vicky, bien qu'il apprécie moyennement qu'elle rabaisse sans arrêt Jenny dans son dos. Vicky refuse catégoriquement de sortir avec lui, mais lui propose un autre arrangement: elle fera ses devoirs de mathématiques, français et Histoire jusqu'à la fin de ses études. Hugo accepte, mais bien entendu Vicky n'a jamais eu l'intention d’honorer elle-même sa part du contrat et demande à Karine de faire les devoirs d'Hugo (ainsi que les siens, tant qu'à faire). Mais Karine est en train de se rebeller et l'envoie paître. Hugo en revient alors à Jenny, mais comme celle-ci tente de lui voler la capsule, il la cache autre part que dans son pantalon (à savoir dans le vestiaire de gym)...

Un été trop mortel Modifier

...ce qui (ironie du sort) entraînera le vol de la capsule par Dieudonné, le coach de basket. Celui-ci jouera les innocents devant la détresse d'Hugo et partira à Los Angeles avec son compagnon, fan de Chris Daryll. Face à ce vol, Hugo deviendra paranoïaque et accusera ses proches à tort et à travers, notamment Fred.

C'est l'été et Hugo effectue un job de vacances dans un snack au bord de la plage. Il y rencontre Jenny en tant que cliente. Il s’en veut terriblement pour l’histoire de la capsule volée, mais elle n'en a déjà plus rien à faire[2]. À défaut du vrai Chris Daryll, elle s'est dégoté son parfait sosie en la personne de Jean-Franky, un maître-nageur qui réussit l'exploit d'être encore plus stupide qu'elle. En pâmoison devant les abdos en béton de Jean-Franky, Jenny ne remarque pas à quel point celui-ci est un macho et un beauf qui ne la respecte pas. Elle était pourtant prête à partir à Las Vegas avec lui pour l'épouser, mais le sauveteur ne peut pas se contenter d'elle: selon ses estimations, un gars musclé comme lui mérite de sortir avec quatre Jenny en même temps. Anéantie par cette muflerie, Jenny trouve l'épaule de Hugo bien réconfortante.

Il la raccompagne chez elle et découvre l'horrible cadre dans lequel elle vit : la famille est miséreuse, la mère de Jenny est une alcoolique qui ne fait rien de ses journées, le bébé est nourri au soda dans le biberon et la personne la plus responsable de la maisonnée est Jenna, la jeune sœur d’environ 10-12 ans. Ému, Hugo réalise que Jenny n'est pas qu'une jolie fille, c'est aussi quelqu'un de courageux qui trouve une échappatoire en étant futile. Il tentera de l'aider et l'invitera même chez lui, afin qu'elle puisse partager un repas digne de ce nom en compagnie d'une famille aimante. Les parents d'Hugo adoptent rapidement Jenny, et le jeune-homme devient amoureux d'elle, cette fois pour autre chose que sa beauté extérieure[3].

Jenny cependant continue à fréquenter Jean-Franky, mais prend l'habitude de passer du temps avec Hugo, qui gagne ainsi le surnom de « Super-Bouche-Trou ». Touchée par toutes les attentions dont il fait preuve, elle sera à deux doigts de l’embrasser, avant de se souvenir qu’il est moche et gros et que cela pourrait nuire à sa réputation. Mais qui sait comment cela pourrait évoluer ?

Un bonheur presque parfait Modifier

Hugo passe des moments fabuleux en secret avec Jenny, même si tout semble parti pour rester platonique entre eux. Elle ne veut même pas être vue en public avec lui de peur que cela n’écorche sa réputation de fille populaire et continue d'être officiellement en couple avec Jean-Franky alors que celui-ci la traite de plus en plus mal[4].

Les parents d'Hugo invitent Jenny à passer un week-end avec la famille dans leur chalet de montagne. Alors que les deux jeunes gens se promènent au bord d'un lac au crépuscule, Jenny tente de comprendre comment Hugo et ses parents peuvent être heureux alors qu'ils sont obèses, et se demande si cela est contagieux (elle craint de devenir obèse elle-même si elle embrasse Hugo). À la fin de la discussion, ils s'avouent leurs sentiments mutuels et s'embrassent.

Malgré cela, Jenny ne peut toujours pas assumer cette relation en public et fait tout pour la cacher, bien que personne ne tombe dans le panneau. Karine la grille très facilement, et vendra la mèche à Vicky sans le vouloir. À l'école, Gabrielle et ses amies, trois filles particulièrement moqueuses qui ont depuis toujours l'habitude de persécuter Jenny en raison de sa pauvreté et de son faible niveau intellectuel trouvent un nouveau sujet pour la railler : lui faire avouer son amour secret pour « Hugo le petit gros ». Coincée entre ces trois pestes qui se moquent d'elle et Hugo qui aimerait qu'elle le reconnaisse comme son véritable petit ami, Jenny sous pression fait le mauvais choix: afin de préserver sa réputation, elle rejette Hugo, lui brise le cœur et l'humilie en public[5].

Suite à cet événement Hugo ne peut pas pardonner à Jenny et la largue à la fin du tome quand elle essaye de se racheter, hélas trop tard[6].

Ex, drague et rock'n'roll Modifier

Jenny n'a plus aucun contact avec Jean-Franky et aimerait à nouveau être avec Hugo, mais refuse toujours de rendre cela public. Malgré ses sentiments réels pour elle, il ne peut pas accepter d'être traité de la sorte et l'exhorte d'assumer leur relation au su et vu de tous si elle l'aime vraiment. Mais Jenny ne semble même pas remarquer où est le problème et se méprend constamment sur ce qui lui est reproché. Elle essaie de convaincre Hugo de faire un régime (et fait même l'effort de lui acheter un livre de coaching, elle qui déteste la lecture !) afin qu'elle n'ait plus honte de son apparence. Hugo, évidemment, se sent encore plus insulté.

Hugo décide de participer au Défi Rase-Coco, qui consiste à se raser le crane pour soutenir les enfants atteints de cancer. Le voyant faire et ne comprenant pas l'intérêt d'une telle démarche, Jenny s'affole et lui dit que sans cheveux il sera encore plus laid. Hugo s'énerve et lui assène qu'elle est une personne égoïste sans considération pour les autres.

À ce moment-là, Vicky qui reproche à Jenny d'avoir détruit sa vie en révélant ce qu'il y avait entre elle et Mégane, trouve une idée de vengeance. Prétendant vouloir enterrer la hache de guerre, elle propose à Jenny de l'aider à reconquérir Hugo en lui rasant le crane, profitant de sa naïveté pour lui faire croire qu'il aime les filles chauves et que cela prouverait qu'elle n'est pas quelqu'un de superficiel. Jenny accepte, se ramène devant Hugo avec la boule à zéro, et lui annonce que maintenant qu'elle a fait cet effort pour lui, il doit en échange faire celui de maigrir. Comme elle n'a toujours rien compris, il en a plus qu'assez et refuse désormais de lui adresser la parole.

Sans ses cheveux, Jenny n'est plus considérée comme jolie et ses prétendants la délaissent. Sans Hugo, sans admirateurs pour la consoler, Vicky la persécutant, sa famille l'ignorant et Karine partie enregistrer son album avec le groupe, elle traverse un épisode dépressif. Hugo est tellement fâché que cette fois il ne cherche pas à la réconforter.

Les semaines passent et Hugo reçoit une invitation de la part d'Albin pour célébrer la victoire de son groupe au Prix Révélation. Ne connaissant pas personnellement le chanteur, il s'y rend en pensant que l'invitation vient de Karine avec qui il s'est toujours bien entendu. Alors que la fête bat son plein, Albin prend le micro et annonce qu'il a été contacté par une connaissance qui aimerait en profiter pour dire quelques mots. Jenny fait son entrée, ses cheveux ayant repoussé en une élégante coupe courte et arborant un nouveau look, plus mature et moins tape-à-l’œil. Elle rejoint Albin sur scène et prend le micro. Le thème principal des chansons des Albinos étant la lutte contre les intimidations, Jenny admet avoir été pendant longtemps du côté des bourreaux et regretter ce qu'elle a fait endurer à ses victimes, en particulier à Hugo, de qui elle n'a désormais plus honte et qu'elle aime avec ses rondeurs. Retroussant légèrement le haut de sa robe, elle révèle qu'elle s'est fait tatouer son prénom sur la poitrine à l'endroit du cœur. Hugo ne perd pas de temps pour fendre la foule et l'embrasser tendrement sur scène, sous les applaudissements de tous.

À la toute fin de l'album, Jenny et Hugo sont montrés comme un couple heureux qui se câline en public, pendant qu'une Vicky ayant ironiquement pris du poids déprime dans un coin.
  1. C'est magique car quand on y goûte, on ne peut plus s'arrêter d'en manger!
  2. Les Nombrils, tome 6 : Un été trop mortel, p 20
  3. Les Nombrils, tome 6 : Un été trop mortel, p 25
  4. Les Nombrils, tome 7 : Un bonheur presque parfait, p 8, 35
  5. Les Nombrils, tome 7 : Un bonheur presque parfait, p 37
  6. Les Nombrils, tome 7 : Un bonheur presque parfait, p 48
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .